educatief

Données-clés: évolution de la marge brute d'autofinancement (cash-flow)

La marge brute d'autofinancement avant impôts est la différence entre les encaissements et les décaissements d'une entreprise.

La marge brute d'autofinancement après impôts peut aussi être définie comme la somme des dépenses ne donnant pas lieu à décaissement et du bénéfice après impôts ou bénéfice net.

Les principales dépenses ne donnant pas lieu à décaissement sont les amortissements. La définition simplifiée et généralement acceptée est donc la suivante:

Marge brute d'autofinancement = bénéfice + amortissements

On entend en général par marge brute d'autofinancement, la marge brute d'autofinancement après impôts. Bien évidemment, elle se calcule aussi à partir du bénéfice après impôts.

Les amortissements découlent des investissements et sont proportionnels à ceux-ci. Ils reflètent donc les investisseurs consentis au cours des derniers exercices. Par ailleurs, les amortissements ne sont pas une source de dépenses. Ce sont des dépenses ne donnant pas lieu à décaissement, qui viennent en déduction des revenus, et qui réduisent de la sorte le bénéfice imposable, sans représenter pour autant de dépense réelle. Ce sont des moyens qui restent donc à la disposition de l'entreprise et lui permettent d'en faire ce qu'elle souhaite. En règle générale, les amortissements sont affectés à de nouveaux investissements.

Graphiques dans les Dossiers d'entreprise

Cash-flow

L'échelle des cours et celle du cash-flow sont respectivement présentées à gauche et à droit du graphique.

Exemples gratuits

Consultez les exemples gratuits sur IRvalue.com (cliquez sur 'Graphiques').